1941

Page d’aide sur les redirections

Cette page concerne l'année 1941 (MCMXLI en chiffres romains) du calendrier grégorien. Pour les autres significations, voir 1941 (homonymie).

Chronologies
Données clés
Années :
1938 1939 1940  1941  1942 1943 1944
Décennies :
1910 1920 1930  1940  1950 1960 1970
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologie de la Seconde Guerre mondiale
Jan - Fév - Mar - Avr - Mai - Jun
Jul - Aou - Sep - Oct - Nov - Déc
Chronologies géographiques
Afrique

Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, République du Congo, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Maurice, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie et Zimbabwe

 
Amérique

Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Nouvelle-Écosse, Nouveau-Brunswick, Ontario, Québec, Saskatchewan, Territoires du Nord-Ouest et Yukon), Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, République dominicaine, Dominique, Équateur, États-Unis, Grenade, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda, Salvador, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay et Venezuela

 
Asie

Afghanistan, Arabie saoudite, Arménie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bangladesh, Bhoutan, Birmanie, Brunei, Cambodge, Chine, Chypre, Corée du Nord, Corée du Sud, Émirats arabes unis, Géorgie, Inde, Indonésie, Irak, Iran, Israël, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweït, Laos, Liban, Malaisie, Maldives, Mongolie, Népal, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Qatar, Russie, Singapour, Sri Lanka, Syrie, Tadjikistan, Thaïlande, Timor oriental, Turkménistan, Turquie, Viêt Nam et Yémen

 
Europe

Allemagne, Albanie, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France (Bretagne et Lorraine), Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni (), Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, République tchèque, Turquie, Ukraine et Vatican

 
Océanie

Australie, États fédérés de Micronésie, Fidji, Salomon, Kiribati, Îles Marshall, Indonésie, Nauru, Nouvelle-Zélande, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Timor oriental, Tonga, Tuvalu et Vanuatu

 
Chronologies thématiques
Aéronautique Architecture Arts plastiques Automobile Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Dadaïsme et surréalisme Disney Droit Échecs Économie Fantasy • Football Littérature Musique populaire Musique classique Numismatique Parcs de loisirs Photographie Philosophie Radio • Santé et médecine Science Science-fiction Sociologie Sport Télévision Terrorisme Théâtre
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Julien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

modifier Consultez la documentation du modèle

1941 est une année commune commençant un mercredi.

En bref

Événements

Afrique

Haïlé Sélassié, le brigadier Daniel Sandford (gauche) et le colonel Wingate (droite) de la force Gidéon après la prise du fort de Dambacha, le 15 avril. Les Italiens sont expulsés de Somalie, d’Érythrée et d’Éthiopie. Les Italiens s’appuient sur les Éthiopiens hostiles au retour du négus, tel le ras Hailu (en) et l’intellectuel Afä-Warq, ainsi que sur des rebelles et bandits qui profitent des combats pour se livrer à des razzias et semer un désordre qui ralentit l’avance des Alliés. Ceux-ci cernent l’Éthiopie de toutes parts, les Britanniques par les Somalies en coupant l’accès à la mer, les Belges par le sud de l'Éthiopie, les Sud-Africains par le Kenya et les troupes du négus depuis le Soudan.
  • 5 mai : les Britanniques rendent à Hailé Sélassié sa capitale, Addis-Abeba, qu’il investit à la tête de la Gideon Force, composée de réfugiés Éthiopiens au Soudan[12].
  • 15-16 mai, guerre du désert : Archibald Wavell lance l’opération Brevity pour tenter de reprendre les positions frontalières à Halfaya, Sollum et Capuzzo[11].
  • 16 mai, Égypte : arrestation du chef d’état-major Aziz Ali al-Misri qui tentait de fuir dans un avion militaire pour rejoindre l’Irak[13]. Au printemps, alors que le Royaume-Uni est dans une situation politique et militaire critique, une partie de la classe politique égyptienne prend contact avec Rome (Ali Maher) et l’Allemagne. Le chef d’état-major limogé tente vainement de prendre contact avec les troupes allemandes. Il est arrêté, mais a eu le temps de constituer un réseau clandestin d’officiers, dont le jeune Sadate, et des membres des Frères musulmans qui entrent en contact avec des espions allemands. Le réseau sera démantelé en 1942. Farouk Ier entretient également des discussions avec l’Allemagne via Ankara et Téhéran.
  • 19 mai : les troupes italiennes en Afrique orientale, sous le commandement du duc d’Aoste, capitulent à Amba Alagi en Éthiopie face aux Britanniques[14]. L’empire italien d’Afrique orientale est définitivement perdu.
Les officiers britanniques planifient les mouvements des chars de combat lors du siège de Tobrouk.
  • 2-5 septembre : création à New York de l’ASA (Association des étudiants africains) sous l’impulsion de Kingsley Ozuomba Mbadiwe (en) par des étudiants venus de Gold Coast, d’Ouganda et du Nigeria. L’ASA dénonce le colonialisme et réclame l’application de la Charte de l’Atlantique au sein de l’empire britannique[15].


  • Restructuration du Conseil des affaires africaines (CAA) à New York avec Paul Robeson et Kwame Nkrumah[21]. Le groupe entreprend diverses actions : rassemblement et meeting à partir de 1942, rencontre avec Roosevelt, publication du mensuel New Africa, pétitions présentés aux partis Républicains et Démocrates. La CAA condamne la colonisation tant économique que politique et demande aux États-Unis de remplir ses devoirs envers les peuples opprimés.

Amérique

Articles détaillés : 1941 au Canada et 1941 aux États-Unis.
  • 19 novembre : accord mexico-américain. Roosevelt obtient une indemnité satisfaisante pour les compagnies pétrolières américaines nationalisées au Mexique en 1938[27].

Asie et Pacifique

Provinces du Cambodge acquises par la Thaïlande à l’issue de la guerre franco-thaïlandaise.
  • 6 septembre - 8 octobre : victoire chinoise sur le Japon à la bataille de Changsha[40].
  • 14 septembre[41] : congrès du peuple indonésien à Yogyakarta. Il organise une direction permanente comprenant des membres du GAPI (id), du MIAI (id) (Fédération d’Organisations musulmanes non politique) et du PVNN (Fédération de Syndicats de Fonctionnaires)[42].

Proche-Orient

30 mai : une automitrailleuse Fordson stationne devant Bagdad pendant les négociations pour un armistice.
  • 30 avril : l’armée irakienne met le siège devant la base aérienne de Habbanniya, près de Bagdad. L’aviation britannique bombarde les lignes irakiennes tandis qu’une force de secours est mise sur pied en Palestine. Elle traverse l’Irak et parvient à dégager Habbaniyya le 18 mai[58].
  • 9 mai : le mufti de Jérusalem Amin al-Husseini lance une fatwa appelant au djihad contre les Britanniques sur les ondes de la radio irakienne[59]. En dépit de ces appels répétés, les Arabes de Palestine refusent de se révolter contre la présence britannique et à partir de 1942 les nationalistes restés sur place se tournent vers les États-Unis.
  • 28 mai : François Darlan signe les protocoles de Paris, qui autorisent l’Allemagne à envoyer des avions et des conseillers militaires à Alep[60].
  • 29 mai : discours d’Anthony Eden à Mansion House (Londres). Kim Philby, aventurier britannique ayant servi l’émir Abdallah dans les années 1920 suggère que la Grande-Bretagne favorise une confédération du Moyen-Orient dirigée par Abdelaziz Ibn Sa’ud et intégrée au Commonwealth. Contre 20 millions de livres sterling, Ibn Sa’ud accepterait le transfert des Arabes palestiniens sur les terres de son royaume. L’État juif créé serait intégré à la fédération arabe. Le chef de la diplomatie britannique, Anthony Eden, hostile à ce plan, prononce le 29 mai un discours dans lequel il se déclare favorable à l’unité arabe. Churchill est contraint d’abandonner son soutien au plan Philby[61].
  • 30 mai : en Irak, les forces britanniques occupent Bagdad[58]. Rachid Ali s’enfuit en Iran et l’armée irakienne signe un armistice le 31 mai[62]. Des émeutes éclatent et s’en prennent essentiellement à la communauté juive de la ville[63]. Les Allemands ont tenté d’utiliser les aérodromes français du Levant pour porter secours aux insurgés irakiens, mais trop tard. L’Irak demeure sous le régime d’occupation militaire jusqu’en 1945.
21 juin : une voiture transportant les commandants de la France libre, le général Catroux et le général Legentilhomme, entre dans Damas, escortée par des cavaliers tcherkesses.
  • 9 octobre : Nuri as-Said succède à Jamil al-Midfai comme Premier ministre d’Irak et mène une sévère répression[54]. Les chefs militaires nationalistes prisonniers des Britanniques lui sont remis et sont condamnés à mort et exécutés.

Europe

Synagogue mise à sac et incendiée à Bucarest
  • 21 janvier, Roumanie : pour protester contre le ministre de l’intérieur roumain, jugé trop faible, les légionnaires occupent les casernes et les postes de police de Bucarest[75]. Ils torturent et massacrent plus de 350 personnalités, dont de nombreux Juifs. Le 22 janvier, le Conducator Ion Antonescu donne l’ordre à l’armée d’entrer en action avec l’aide de la Wehrmacht. Les légionnaires sont massacrés. Horia Sima et quelques survivants se réfugient en Allemagne. Le 23 janvier, l’insurrection est réprimée[76].
Rafle de Juifs à Amsterdam.
27 mars : manifestations à Belgrade au moment du coup d’État.
Le bombardement de Belgrade présenté dans la revue de propagande allemande, Der Adler, le 29 avril 1941.
  • 11 avril : la Hongrie entre en guerre contre la Yougoslavie[91] ; l’armée hongroise occupe la Bácska, le triangle de Baranya et l’espace de la rivière Mura. Quelques mois après, elle se livre à des atrocités contre Serbes et Juifs (janvier 1942)[16].
  • 13 avril : pacte de neutralité de cinq ans signé entre l’URSS et le Japon[78].
  • 15 avril - 5 mai : grève de 10 000 mineurs de la vallée du Jiu en Roumanie[93].
  • 17 avril : l’armée yougoslave capitule et des dizaines de milliers de soldats yougoslaves entrent dans la clandestinité. Le royaume est démembré. L’Italie obtient la Dalmatie, une partie de la Slovénie et le Monténégro. L’Allemagne nazie prend le reste de la Slovénie, la Hongrie l’ouest de la province serbe de Voïvodine et la Bulgarie la majeure partie de la Macédoine. Le 1er mai, les Allemands installent un gouvernement de collaborateurs en Serbie sous l’autorité du général Milan Nedić à partir du 29 août[88].
  • 24-28 avril : les troupes britanniques évacuent la Grèce[94].
  • 10 mai : Rudolf Hess, un des seconds d’Hitler, atterrit en Écosse au terme d’une épopée aérienne rocambolesque. Il propose aux Britanniques, qui l’ont arrêté, une alliance contre la Russie soviétique, mais il est désavoué par Hitler qui le déclare fou[95].
  • 12-13 mai : début de la résistance des Tchetniks (royalistes serbes) sous la direction du général Draža Mihailović[96].
  • 16 mai : fin du Blitz[97].
  • 17 mai : l’Union avec le Danemark est rompue unilatéralement par les Islandais[98]. Le 17 juin, Sveinn Björnsson se fait élire régent d’Islande par le Parlement[99].
  • 19 mai :
    • Espagne : Dionisio Ridruejo perd le poste directeur général de la propagande du ministère de l’Intérieur. La Phalange espagnole est dessaisie de l’Information[100].
    • Richard Sorge, journaliste allemand à Tokyo et espion soviétique, prévient Staline de l’imminence de l’attaque de l’URSS mais Staline refuse d’y croire[101].
20 mai - 1er juin : bataille de Crète.
  • 4 juin : mort à Doorn (Pays-Bas) de l’ex-empereur d’Allemagne Guillaume II[102].
  • 7 juin : traité entre l’Espagne et Saint-Siège ; le Vatican restaure le droit de patronage assorti d’un « serment de fidélité à l’État espagnol » prêté par les nouveaux évêques[103].
22 juin : les troupes de la Wehrmacht franchissent les frontières de l’Union soviétique.
  • 22 juin : déclenchement de l’opération Barbarossa[78]. L’Allemagne envahit l’Union soviétique à l’aube. Les Roumains, alliés à l’Allemagne, envahissent la Moldavie[76] (1941-1944). La Finlande, la Hongrie, l’Albanie et d’autres satellites de l’Axe déclarent la guerre à l’Union soviétique. La Pologne orientale, la Lettonie, l’Estonie et la Lituanie sont occupées par l’Allemagne de juin 1941 à 1945.
  • 23 juin - 24 juin : bataille de Rosienie (en) (ou Raseiniai) sur la Dubysa lors de l’opération Barbarossa[104].
  • 23 juin - 29 juin : affrontement majeur de chars livré entre Allemands et Soviétiques dans le triangle formé par les villes de Doubno, Lutsk, Brody et Rovno, dans le nord de l’Ukraine[105].
  • 23 juin : le Front des activistes lituaniens proclame l’indépendance de la Lituanie à Kaunas et met en place un gouvernement provisoire, dissout le 5 août par les Allemands[106].
  • 24 juin : l’armée allemande dirigée par Stahlecker entre à Kaunas, en Lituanie où elle commence à organiser des opérations d’élimination de Juifs et de communistes avec la participation de la population locale[107] ; les Allemands envahissent et pillent le pays, et éliminent plus de 200 000 personnes.
  • 25 juin -juillet : série de pogroms dans le ghetto de Lvov[108].
  • 27 juin :
    • en dépit du message de Molotov l’assurant des intentions non hostiles de l’Union soviétique à son égard, et à la suite du bombardement de Kassa (Košice) le par des avions non identifiés, la Hongrie déclare la guerre à l’Union soviétique. 200 000 soldats hongrois sont envoyés sur le front en Ukraine et sur le Don, avec 50 000 « auxiliaires » juifs sans armes et sans équipement d’hiver. Plus de 20 000 seront tués[109].
    • l’armée allemande entre à Niasvij (Nesvizh) et commence immédiatement le massacre des Juifs de la ville, qui organisent la résistance. Le 30 octobre, les Allemands lancent une aktion lors de laquelle sont assassinés 4 000 Juifs. Les 585 survivants sont installés dans un ghetto[110].
Staline en juillet 1941.
  • 7 août : Staline est nommé commandant en chef des forces soviétiques[124]. Au cours de la fin de l’été et de l’automne 1941, les Allemands s’enfoncent profondément en Union soviétique, s’attaquant à Leningrad, Moscou et l’Ukraine. Alors que l’Armée rouge chancelle sous les coups de boutoir des armées allemandes, Staline déploie des efforts titanesques pour soustraire les usines et les ouvriers à la progression de l’envahisseur et les réinstalle dans l’Oural. Ce qui ne peut être déplacé est en grande partie détruit selon la politique de la terre brûlée.
  • 8 août : troisième loi antijuive en Hongrie[91].
  • 14 août : 15 divisions roumaines passent le Dniestr et participent à la prise d’Odessa aux côtés du Reich (16 octobre). 70 000 Roumains sont tués ou blessés[125].
  • 16 août :
    • Ordre n° 270 ; tout officier de l’Armée rouge fait prisonnier est considéré comme déserteur[126].
    • lancement aux États-Unis du premier Liberty ship, l'Ocean Vanguard, navire de transport destiné à approvisionner l’Angleterre et les alliés continentaux[127].
  • 22 août : directive n° 34. Hitler donne la priorité à l’invasion de l’Ukraine au détriment de Moscou[128].
  • 24 août-1er septembre : raid des troupes canadiennes sur le Spitzberg[129].
  • 27-28 août : évacuation de Tallinn par les Soviétiques[130].
Barricades dans les rues de Moscou en octobre 1941.
  • 7 novembre : les États-Unis étendent l’aide matérielle à l’Union soviétique. Le programme d’aide américain, appelé loi prêt-bail, fourni à l’URSS 11,3 milliards de dollars en équipement et en nourriture[146].
  • 9 novembre : massacre de 1 500 juifs à Mir par les soldats allemands et la police biélorusse[147] ; création du ghetto de Mir rassemblant les survivants.
  • 14 novembre : massacre de 9 500 juifs du ghetto de Slonim[148].
  • 21-28 novembre : bataille de Rostov. Les Allemands doivent se retirer[149].

Fondations en 1941

Voir la catégorie : Fondation en 1941.

Naissances en 1941

Article détaillé : Naissance en 1941. Voir également la catégorie : Naissance en 1941

Décès en 1941

Article détaillé : Décès en 1941. Voir également la catégorie : Décès en 1941

Notes et références

  1. a et b Ali A. Mazrui, Histoire Générale de l'Afrique : L'Afrique depuis 1935, vol. 8, UNESCO, , 1190 p. (ISBN 978-92-3-201714-7, présentation en ligne)
  2. a b c et d Yves Durand, op. cit., p. 101.
  3. The Royal Navy and the Mediterranean : November 1940-December 1941, vol. 2, Routledge, , 410 p. (ISBN 978-1-136-34127-4, présentation en ligne)
  4. a b et c Patrice Buffotot, La Seconde Guerre mondiale, Armand Colin, , 132 p. (ISBN 978-2-200-29241-6, présentation en ligne)
  5. Jean Jolly, Histoire du continent africain : De 1939 à nos jours, vol. 3, L'Harmattan, (ISBN 978-2-7384-4690-9, présentation en ligne)
  6. Michèle Ressi, L'Histoire de France en 1000 citations, Éditions Eyrolles, , 520 p. (ISBN 978-2-212-00200-3, présentation en ligne)
  7. Ashley Jackson, The British Empire and the Second World War, A&C Black, , 624 p. (ISBN 978-0-8264-3760-0, présentation en ligne)
  8. a b c et d Jean Quellien, La Seconde Guerre mondiale, 1939-1945, Tallandier, , 784 p. (ISBN 979-10-210-0760-4, présentation en ligne), p. 190-207
  9. Dominique Lormier, L'apport capital de la France dans la victoire des alliés 14-18/40-45, Le Cherche Midi, , 269 p. (ISBN 978-2-7491-2036-2, présentation en ligne)
  10. Maurizio Brescia, Mussolini s Navy : A Reference Guide to the Regia Marina 1930-1945, Seaforth Publishing, , 240 p. (ISBN 978-1-84832-115-1, présentation en ligne)
  11. a et b Benoît Rondeau, Afrikakorps : L'armée de Rommel, Tallandier, , 480 p. (ISBN 979-10-210-0165-7, présentation en ligne)
  12. Ali A. Mazrui, op. cit., p. 65.
  13. (en) Andrew James McGregor, A military history of modern Egypt : from the Ottoman conquest to the Ramadan war, Westport (Conn.), Greenwood Publishing Group, , 312 p. (ISBN 978-0-275-98601-8, présentation en ligne)
  14. (en) Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : A-E, vol. 1, Westport (Conn.), Greenwood Publishing Group, , 1354 p. (ISBN 978-0-313-33537-2 et 0-313-33536-2, présentation en ligne)
  15. Hollis R. Lynch, K. O. Mbadiwe : A Nigerian Political Biography, 1915-1990, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1-137-00263-1, présentation en ligne)
  16. a b c d e f et g Robert Frank et Alya Aglan, 1937-1947 : la guerre-monde, Éditions Gallimard, , 1424 p. (ISBN 978-2-07-244147-9, présentation en ligne), p. 448-461
  17. Dominique Lormier, Les commandos de la Seconde Guerre mondiale, Nouveau Monde éditions, , 368 p. (ISBN 978-2-36583-980-8, présentation en ligne)
  18. David Renton, David Seddon et Leo Zeilig, The Congo : Plunder and Resistance, Zed Books, , 243 p. (ISBN 978-1-84277-485-4, présentation en ligne)
  19. David Brown, The Royal Navy and the Mediterranean : November 1940-December 1941, Routledge, , 410 p. (ISBN 978-1-136-34120-5, présentation en ligne)
  20. International review of military history, vol. 51, (présentation en ligne)
  21. Hakim Adi et Marika Sherwood, Pan-African History : Political Figures from Africa and the Diaspora Since 1787, Routledge, , 224 p. (ISBN 978-1-134-68933-0, présentation en ligne)
  22. Pablo González Casanova, América Latina : América del Sur, vol. 1, Siglo XXI, , 557 p. (ISBN 978-968-23-0280-0, présentation en ligne)
  23. Christian Rudel, L’Équateur, Karthala, , 214 p. (ISBN 978-2-86537-361-1, présentation en ligne)
  24. Beatriz Zepeda, Ecuador : relaciones exteriores a la luz del bicentenario, Flacso-Sede Ecuador, , 368 p. (ISBN 978-9978-67-224-2, présentation en ligne)
  25. « 25 de Julio de 1941: Combate Naval de Jambelí », La Hora, Ecuador,‎ (présentation en ligne)
  26. Maurice Vaïsse, Les relations internationales depuis 1945, Armand Colin, , 336 p. (ISBN 978-2-200-60373-1, présentation en ligne)
  27. Académie de droit international de La Haye, Recueil des cours 1956, vol. 90, Martinus Nijhoff Publishers, , 978 p. (ISBN 978-90-286-1272-3, présentation en ligne)
  28. Alan Axelrod et Jack A. Kingston, Encyclopedia of World War II, vol. 1, H. W. Fowler, , 924 p. (ISBN 978-0-8160-6022-1, présentation en ligne)
  29. Bernard Vincent, Histoire des États-Unis, Éditions Flammarion, , 687 p. (ISBN 978-2-08-129128-7, présentation en ligne)
  30. a et b Graciela Arroyo Pichardo, La evolución de las relaciones entre México y Rumanía en el contexto internacional del siglo XX, UNAM, , 273 p. (ISBN 978-968-5802-26-0, présentation en ligne)
  31. James Dunkerley, British documents on foreign affairs : Part 3. From 1940 through 1945. Series D. Latin America. South and Central America, July 1944 : December 1944, vol. 9, Univ. Publ. of America (ISBN 978-1-55655-673-9, présentation en ligne)
  32. Claude Quétel, La Seconde Guerre mondiale, EDI8, , 538 p. (ISBN 978-2-262-05065-8, présentation en ligne)
  33. a et b Pierre Montagnon, La France dans la guerre de 39-45, Flammarion, , 944 p. (ISBN 978-2-7564-0338-0, présentation en ligne)
  34. a et b Jean Deuve, Guérilla au Laos, Harmattan, , 345 p. (ISBN 978-2-7384-4853-8, présentation en ligne)
  35. a b c d et e (en) S. C. M. Paine, The Wars for Asia, 1911-1949, New York, Cambridge University Press, , 487 p. (ISBN 978-1-107-02069-6, présentation en ligne)
  36. Philippe Grandjean, L'Indochine face au Japon : 1940-1945 : Decoux-de Gaulle, un malentendu fatal, Harmattan, , 298 p. (ISBN 978-2-7475-6857-9, présentation en ligne)
  37. Jean Decoux, À la barre de l'Indochine : histoire de mon gouvernement général, 1940-1945, Paris, Soukha Éditions, , 415 p. (ISBN 978-2-919122-52-3, présentation en ligne)
  38. a et b Chronologie Viêt Nam, De la Seconde Guerre mondiale à l'indépendance - Clio - Voyage Culturel
  39. John David Lewis, Nothing Less than Victory : Decisive Wars and the Lessons of History, Princeton University Press, , 368 p. (ISBN 978-1-4008-3430-3, présentation en ligne)
  40. China Handbook 1937-1945, MacMillan Company, (présentation en ligne)
  41. Ali Sastroamidjojo, Christian Lambert Maria Penders, Milestones on my journey : the memoirs of Ali Sastroamijoyo, Indonesian patriot and political leader, University of Queensland Press, (ISBN 978-0-7022-1206-2, présentation en ligne)
  42. a et b Jean Bruhat, Histoire de l'Indonésie, P.U.F., (présentation en ligne)
  43. Matthieu Auzanneau, Or noir : La grande histoire du pétrole, La Découverte, , 718 p. (ISBN 978-2-7071-8611-9, présentation en ligne), p. 128-131
  44. Jacques Sapir, 1941-1942. Et si la France avait continué la guerre..., Tallandier, , 720 p. (ISBN 979-10-210-0687-4, présentation en ligne)
  45. a b c et d Hélène Harter, Pearl Harbor : 7 décembre 1941AuteurHélène Harter, Tallandier, , 202 p. (ISBN 979-10-210-0191-6, présentation en ligne)
  46. Claude Delmas, 1941, Pearl Harbor : la guerre devient mondiale, Éditions Complexe, , 253 p. (ISBN 978-2-87027-884-0, présentation en ligne)
  47. (en) Federico Ferrara, The Political Development of Modern Thailand, Cambridge, Cambridge University Press, , 328 p. (ISBN 978-1-107-06181-1, présentation en ligne)
  48. Marc Frey et Ronald W. Pruessen, The Transformation of Southeast Asia : International Perspectives on Decolonization, Routledge, , 376 p. (ISBN 978-1-317-45422-9, présentation en ligne)
  49. Jean Glad, Mon vingtième siècle, Éditions Publibook, , 816 p. (ISBN 978-2-342-03390-8, présentation en ligne)
  50. a et b Claude Delmas, op. cit., p. 82.
  51. Claude Delmas, op. cit., p. 93.
  52. Peter Dennis, Wake Island 1941 : A Battle to Make the Gods Weep, Osprey Publishing, , 96 p. (ISBN 978-1-84908-603-5, présentation en ligne)
  53. Bertil Lintner, The Rise and Fall of the Communist Party of Burma (CPB), SEAP Publications, , 111 p. (ISBN 978-0-87727-123-9, présentation en ligne)
  54. a b c et d (en) Beth K. Dougherty et Edmund A. Ghareeb, Historical Dictionary of Iraq, Lanham, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-7942-3, présentation en ligne)
  55. a et b Charles Tripp, A History of Iraq, Cambridge University Press, , 324 p. (ISBN 978-0-521-52900-6, présentation en ligne), p. 102-104
  56. a et b Yves Durand, Histoire de la Deuxième Guerre mondiale, Complexe, , 988 p. (ISBN 978-2-87027-740-9, présentation en ligne)
  57. Edward Mayow Hastings Lloyd, Food and Inflation in the Middle East, 1940-45, Stanford University Press, , 375 p. (ISBN 978-0-8047-0468-7, présentation en ligne)
  58. a b et c Winston Churchill et François Kersaudy, Mémoires de guerre 1941-1945, vol. 2, Tallandier, , 976 p. (ISBN 979-10-210-1334-6, présentation en ligne)
  59. Gilbert Achcar, Les Arabes et la Shoah, Éditions Actes Sud, , 522 p. (ISBN 978-2-330-02631-8, présentation en ligne)
  60. Denis Peschanski, Vichy 1940-1944 : quaderni e documenti inediti di Angelo Tasca, Feltrinelli Editore, , 749 p. (ISBN 978-88-07-99044-1, présentation en ligne)
  61. Yehoshua Porath, In Search of Arab Unity 1930-1945, Routledge, , 376 p. (ISBN 978-1-135-19838-1, présentation en ligne)
  62. Robert Lyman, Iraq 1941 : The Battles for Basra, Habbaniya, Fallujah and Baghdad, Osprey Publishing, , 96 p. (ISBN 978-1-84176-991-2, présentation en ligne)
  63. Jacques Sapir, op. cit., p. 119.
  64. Georges Fleury, Les français du jour J, Grasset, , 386 p. (ISBN 978-2-246-47989-5, présentation en ligne)
  65. Didier Billion, La politique extérieure de la Turquie : une longue quête d'identité, L'Harmattan, , 447 p. (ISBN 978-2-7384-5247-4, présentation en ligne)
  66. a et b André Kaspi et Ralph Schor, La Deuxième guerre mondiale : chronologie commentée, Éditions Complexe, , 577 p. (ISBN 978-2-87027-591-7, présentation en ligne), p. 227-248
  67. Stéphane Malsagne, Fouad Chéhab, 1902-1973 : une figure oubliée de l'histoire libanaise, Paris/Beyrouth, Karthala, , 688 p. (ISBN 978-2-8111-0516-7, présentation en ligne)
  68. a et b Youssef Aboul-Enein, The Secret War for the Middle East : The Influence of Axis and Allied Intelligence Operations During World War II, Naval Institute Press, , 256 p. (ISBN 978-1-61251-336-2, présentation en ligne)
  69. Nadine Mâeouchy et Peter Sluglett, Les Mandats français et anglais dans une perspective comparative, BRILL, , 743 p. (ISBN 978-90-04-13313-6, présentation en ligne)
  70. Youssef H. Aboul-Enein, Basil H. Aboul-Enein, The Secret War for the Middle East : The Influence of Axis and Allied Intelligence Operations During World War II, Naval Institute Press, , 263 p. (ISBN 978-1-61251-309-6, présentation en ligne)
  71. Stéphane Malsagne, op. cit., p. 84.
  72. Charles Enderlin, Par le feu et par le sang : Le combat clandestin pour l'indépendance d'Israël, 1936-1948, Albin Michel, , 368 p. (ISBN 978-2-226-19653-8, présentation en ligne)
  73. David T. Zabecki, World War II in Europe : An Encyclopedia, Routledge, , 1550 p. (ISBN 978-1-135-81242-3, présentation en ligne)
  74. Timothy Snyder et Ray Brandon, Stalin and Europe : Imitation and Domination, 1928-1953, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-939259-9, présentation en ligne)
  75. a et b Jonathan C. Friedman, The Routledge History of the Holocaust, Taylor & Francis, , 536 p. (ISBN 978-1-136-87060-6, présentation en ligne)
  76. a b et c Chronologie Roumanie, D’une guerre mondiale à l’autre (1916-1945) - Clio - Voyage Culturel
  77. Tony Le Tissier, Zhukov at the Oder : The Decisive Battle for Berlin, Greenwood Publishing Group, , 327 p. (ISBN 978-0-275-95230-3, présentation en ligne)
  78. a b c et d Serge Berstein, Pierre Milza, Olivier Milza, Gisèle Berstein, Yves Gauthier, Jean Guiffan, Initial : Histoire du XXe siècle : La fin du monde européen (1900-1945), vol. 1, Hatier, , 508 p. (ISBN 978-2-218-94756-8, présentation en ligne)
  79. a et b Henry G. Schogt, The Curtain : Witness and Memory in Wartime Holland, Wilfrid Laurier Univ. Press, , 144 p. (ISBN 978-0-88920-618-2, présentation en ligne)
  80. Sylvain Schirmann, Penser et construire l'Europe (1919-1992) : États et opinions nationales face à la construction européenne, Éditions Sedes, , 320 p. (ISBN 978-2-301-00122-1, présentation en ligne)
  81. Amsterdam
  82. Platon Alexiades, Target Corinth Canal : 1940-1944, Pen and Sword, , 256 p. (ISBN 978-1-4738-5956-2, présentation en ligne)
  83. Laurence Debray, Juan Carlos d'Espagne, EDI8, , 378 p. (ISBN 978-2-262-04246-2, présentation en ligne)
  84. Phivos Oikonomidis, Le jeu mondial dans les Balkans : Les relations gréco-yougoslaves de la Seconde Guerre mondiale à la, Éditions L'Harmattan, , 658 p. (ISBN 978-2-296-46316-5, présentation en ligne)
  85. a et b Jacob Apenszlak, Le Livre noir des Juifs de Pologne, Calmann-Lévy, , 384 p. (ISBN 978-2-7021-5243-0, présentation en ligne)
  86. a et b (en) Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : F-O, vol. 2, Westport (Conn.), Greenwood Publishing Group, , 1354 p. (ISBN 978-0-313-33538-9 et 0-313-33536-2, présentation en ligne)
  87. Guy Hermet, La Guerre d'Espagne, Seuil, (ISBN 978-2-02-123233-2, présentation en ligne)
  88. a b c d et e Yves Tomic, La Serbie du prince Miloš à Milošević, Peter Lang, , 165 p. (ISBN 978-90-5201-203-2, présentation en ligne)
  89. Robert Lyman, The Real X-Men : The Heroic Story of the Underwater War 1942–1945, Hachette UK, , 352 p. (ISBN 978-1-78429-113-6, présentation en ligne)
  90. Gilbert Badia, Ces Allemands qui ont affronté Hitler, Éditions de l'Atelier, , 254 p. (ISBN 978-2-7082-3524-3, présentation en ligne)
  91. a b c et d Julien Papp, La Hongrie libérée : État, pouvoirs et société après la défaite du nazisme (septembre 1944-septembre 1947), , 365 p. (ISBN 978-2-7535-0232-1, présentation en ligne)
  92. Marco Aurelio Rivelli, Le génocide occulté : état indépendant de Croatie, 1941-1945, L'Age d'Homme, , 286 p. (ISBN 978-2-8251-1152-9, présentation en ligne)
  93. Gheorghe Zaharia, Pages de la résistance antifasciste en Roumanie, Meridiane, (présentation en ligne)
  94. a b c et d Dominique, La Guerre Italo-Grecque : 1940-1941, Calmann-Lévy, , 228 p. (ISBN 978-2-7021-4654-5, présentation en ligne)
  95. Hélène Carrère d'Encausse, L'URSS. De la révolution à la mort de Staline (1917-1953), Points, , 327 p. (ISBN 978-2-7578-5052-7, présentation en ligne)
  96. Vesna Drapac, Constructing Yugoslavia : A Transnational History, Palgrave Macmillan, (ISBN 978-1-137-21564-2, présentation en ligne)
  97. François Bédarida, La Bataille d'Angleterre, Éditions Complexe, , 179 p. (ISBN 978-2-87027-653-2, présentation en ligne)
  98. Lester B. Orfield, The Growth of Scandinavian Law, The Lawbook Exchange Ltd., , 363 p. (ISBN 978-1-58477-180-7, présentation en ligne)
  99. Michel Sallé, L'Islande, Paris, Karthala, , 191 p. (ISBN 978-2-8111-1043-7, présentation en ligne)
  100. Joaquin Bardavio Oliden, El reino de Franco : Biografía de un hombre y su época, Ediciones B, , 776 p. (ISBN 978-84-9069-089-5, présentation en ligne)
  101. Zachary Shore, A Sense of the Enemy : The High Stakes History of Reading Your Rivals Mind, Oxford University Press, , 272 p. (ISBN 978-0-19-998739-9, présentation en ligne)
  102. (en) Philip Mansel et Torsten Riotte, Monarchy and exile : the politics of legitimacy from Marie de Médicis to Wilhelm II, Houndmills, Basingstoke, Hampshire/New York, Palgrave Macmillan, , 361 p. (ISBN 978-0-230-24905-9, présentation en ligne)
  103. Luis Suárez Fernández, Manuel Espadas Burgos, Historia general de España y América. La época de Franco, vol. 2, Ediciones Rialp, (ISBN 978-84-321-2359-7, présentation en ligne)
  104. Prit Buttar, Between Giants : The Battle for the Baltics in World War II, Osprey Publishing, , 416 p. (ISBN 978-1-78096-163-7, présentation en ligne)
  105. Alexander Hill, The Great Patriotic War of the Soviet Union, 1941-45 : A Documentary Reader, Routledge, , 368 p. (ISBN 978-1-135-76526-2, présentation en ligne)
  106. Saulius A. Suziedelis, Historical Dictionary of Lithuania, Scarecrow Press, (ISBN 978-0-8108-7536-4, présentation en ligne)
  107. a et b Yves Plasseraud et Vytautas Landsbergis, Histoire de la Lituanie : un millénaire=, Crozon, Armeline, , 507 p. (ISBN 978-2-910878-36-8, présentation en ligne)
  108. Yves Ternon, Guerres et génocides au XXe siècle=, Odile Jacob, , 400 p. (ISBN 978-2-7381-9225-7, présentation en ligne)
  109. Jean-François Muracciole, op. cit, p. 285.
  110. Dr Robert Rozett, Dr Shmuel Spector, Encyclopedia of the Holocaust, Routledge, , 534 p. (ISBN 978-1-135-96950-9, présentation en ligne)
  111. a b et c André Kaspi, Nicole Pietri et Ralph Schor, Chronologie commentée de la Seconde Guerre Mondiale, EDI8, , 502 p. (ISBN 978-2-262-04844-0, présentation en ligne)
  112. Robert Kirchubel et Peter Dennis, Operation Barbarossa 1941 : Army Group Center, vol. 3, Osprey Publishing, , 96 p. (ISBN 978-1-78200-869-9, présentation en ligne)
  113. Keith W. Kaye, Jews of Lithuania and Latvia : The Graudans Discovery to Diaspora, AuthorHouse, , 188 p. (ISBN 978-1-4634-4303-0, présentation en ligne)
  114. Claude Quétel, La Seconde Guerre mondiale, EDI8, , 538 p. (ISBN 978-2-262-05065-8, présentation en ligne)
  115. Martin Winstone, The Holocaust Sites of Europe : An Historical Guide, I.B.Tauris, , 456 p. (ISBN 978-0-85773-028-2, présentation en ligne)
  116. André Kaspi, Nicole Pietri, Ralph Schor, op. cit, p. 255.
  117. David M. Glantz, Barbarossa Derailed : The Battle for Smolensk, 10 July-10 September 1941. The German advance to Smolensk, the encirclement battle, and the first and second Soviet counteroffensives, 10 July-24 August 1941, vol. 1, Casemate Publishers, , 655 p. (ISBN 978-1-906033-72-9, présentation en ligne)
  118. Dominique Lormier, Les commandos de la Seconde Guerre mondiale, Nouveau Monde éditions, , 368 p. (ISBN 978-2-36583-980-8, présentation en ligne)
  119. Jean-Paul Bled, Les hommes d'Hitler, EDI8, , 439 p. (ISBN 978-2-262-06479-2, présentation en ligne)
  120. Catherine Durandin, Histoire des Roumains, Fayard, , 578 p. (ISBN 978-2-213-63889-8, présentation en ligne)
  121. a et b Edgar M., The Soviet Partisan Movement, 1941-1944, Merriam Press, , 136 p. (ISBN 978-1-57638-014-7, présentation en ligne)
  122. Pierre Buhler, Histoire de la Pologne communiste: autopsie d'une imposture, Éditions Karthala, coll. « Hommes et sociétés », , 808 p. (ISBN 2865377709, présentation en ligne, lire en ligne) p. 41
  123. Yves Durand, Histoire de la Deuxième Guerre mondiale, Éditions Complexe, , 988 p. (ISBN 978-2-87027-740-9, présentation en ligne)
  124. Patrice Buffotot, La Seconde Guerre mondiale, Armand Colin, , 132 p. (ISBN 978-2-200-29241-6, présentation en ligne)
  125. Georges Castellan, Histoire du peuple roumain, Armeline, , 388 p. (ISBN 978-2-910878-19-1, présentation en ligne)
  126. Jean-François Muracciole et Guillaume Piketty, Encyclopédie de la Seconde Guerre mondiale, Robert Laffont/bouquins/segher, , 2154 p. (ISBN 978-2-221-19175-0, présentation en ligne)
  127. Nicholas Veronico, World War II Shipyards by the Bay, Arcadia Publishing, , 127 p. (ISBN 978-0-7385-4717-6, présentation en ligne)
  128. , op. cit, p. 488.
  129. Éric Coutu, « Le quartier général des opérations combinées et l’expédition canado-britannique au Spitzberg (août 1941) », Guerres mondiales et conflits contemporains, vol. 4, no 220,‎ (présentation en ligne)
  130. Henrik O. Lunde, Finland's War of Choice, Casemate Publishers, , 412 p. (ISBN 978-1-61200-037-4, présentation en ligne)
  131. André Kaspi, Nicole Pietri, Ralph Schor, op. cit, p. 262.
  132. (en) David Bankier et Israel Gutman, Nazi Europe and the Final Solution, Jerusalem/New York, Berghahn Books, , 572 p. (ISBN 978-1-84545-410-4, présentation en ligne)
  133. Mark Mazower, Le continent des ténèbres : une histoire de l'Europe au XXe siècle, Éditions Complexe, , 442 p. (ISBN 978-2-8048-0019-2, présentation en ligne)
  134. Sabine Dullin, Histoire de l'URSS, La Découverte, , 128 p. (ISBN 978-2-7071-5965-6, présentation en ligne)
  135. a b c et d Georges Bensoussan, Histoire de la Shoah : « Que sais-je ? » n° 3081, Presses Universitaires de France, , 128 p. (ISBN 978-2-13-061360-2, présentation en ligne)
  136. Dictionnaire de la Seconde Guerre mondiale, op. cit, p. 842.
  137. Joseph Pérez, Histoire de l'Espagne, Fayard, , 926 p. (ISBN 978-2-213-64056-3, présentation en ligne)
  138. Nathalie Katinakis, Mélina Mercouri et Mikis Théodorakis : les derniers héros grecs, Paris, L'Harmattan, , 272 p. (ISBN 978-2-296-54935-7, présentation en ligne)
  139. Jean-François Muracciole, op. cit, p. 293.
  140. a et b Anti-Partisan Operations in the Independent State of Croatia
  141. Branko Miljuš, La Révolution yougoslave, Lausanne, L'Âge d'Homme, , 247 p. (présentation en ligne), p. 73.
  142. Ralf Banken, Edelmetallmangel und Großraubwirtschaft : Die Entwicklung des deutschen Edelmetallsektors im "Dritten Reich" 1933-1945, Walter de Gruyter, , 918 p. (ISBN 978-3-05-008695-8, présentation en ligne)
  143. Dictionnaire de la Seconde Guerre mondiale, op. cit, p. 485.
  144. Martin Dean, Collaboration in the Holocaust : Crimes of the Local Police in Belorussia and Ukraine, 1941-44, Palgrave Macmillan, , 241 p. (ISBN 978-1-4039-6371-0, présentation en ligne)
  145. (en) Tony Jaques, Dictionary of Battles and Sieges : P-Z, vol. 3, Westport (Conn.), Greenwood Publishing Group, , 1354 p. (ISBN 978-0-313-33539-6 et 0-313-33536-2, présentation en ligne)
  146. Gérard Bossuat, L'Europe occidentale à l'heure américaine : le Plan Marshall et l'unité européenne, 1945-1952, Éditions Complexe, , 351 p. (ISBN 978-2-87027-431-6, présentation en ligne)
  147. Jonathan C. Friedman, The Routledge History of the Holocaust, Routledge, , 536 p. (ISBN 978-1-136-87059-0, présentation en ligne)
  148. Wolfgang Benz et Barbara Distel, Der Ort des Terrors : Geschichte der nationalsozialistischen Konzentrationslager, C.H.Beck, (ISBN 978-3-406-57238-8, présentation en ligne)
  149. (en) Samuel W. Mitcham, The Rise of the Wehrmacht : the german armed forces and World War II, vol. 1, Westport (Conn.), ABC-CLIO, (ISBN 978-0-275-99641-3, présentation en ligne)
  150. Olivier Delorme, La Grèce et les Balkans, vol. 2, Gallimard, , 800 p. (ISBN 978-2-07-248845-0, présentation en ligne)
  151. Jean-François Muracciole, op. cit, p. 776.
  152. (en) Robert Cryer et Neil Boister, Documents on the Tokyo International Military Tribunal : Charter, Indictment, and Judgments, vol. 1, Oxford, OUP Oxford, , 1470 p. (ISBN 978-0-19-954192-8, présentation en ligne)
  153. Yves Durand, op. cit, p. 400.
  154. Yitzhak Arad, The Holocaust in the Soviet Union, U of Nebraska Press, , 720 p. (ISBN 978-0-8032-2270-0, présentation en ligne)
  155. Pierre Montagnon, Dictionnaire de la Seconde Guerre mondiale, Éditions Flammarion, , 977 p. (ISBN 978-2-7564-0378-6, présentation en ligne)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • 1941, sur Wikimedia Commons
  • 1941, sur Wikisource

Articles connexes

Liens externes

  • icône décorative Portail du monde contemporain
  • icône décorative Portail du XXe siècle
  • icône décorative Portail des années 1940
  • icône décorative Portail de la Seconde Guerre mondiale